Épilation laser
Les mauvais candidats à l’épilation laser

Les mauvais candidats à l’épilation laser

Les mauvais candidats à l’épilation laser :

Les poils clairs, roux, grisonnant ou dépigmentés ne contiennent pas suffisamment de mélanine pour que l’épilation marche.

Le peaux bronzées ou dont le teint a été modifié par prise d’autobronzant ou de bêta-carotène peuvent être brulées par l’usage du laser et encore plus abîmées par une lampe flash.

L’hirsutisme ou l’hyper-androgénie seront source d’échec.

En cas de doute demandez une consultation gratuite au médecin

Il est aussi classique de déconseiller les séances sous isotrétinoïne per os même si aucune complication n’a été publiée.

En cas d’herpes labial actif, le traitement de la région des lèvres supérieure peut être préparé par une prescription ou repoussé. Une prophylaxie peut aussi être envisagée.

La grossesse n’est pas une contre-indication au laser, mais la grande variation hormonale et l’imprégnation fait reporter la prise en charge.

De même, il n’est pas possible d’épiler avant la fin de la puberté, les poils étant fins et de type non terminaux. De même la variabilité hormonale, nuirait au traitement.